Premier vaccin, première piqûre : surmonter la peur

Premier vaccin, première piqûre surmonter la peur

162513155428921.jpg

Puisque c’est dans l’air de parler vaccination, il pourrait vous être utile d’avoir un petit billet pour vous recommander quelques astuces afin d’éviter le gros chagrin post-vaccin.
Si la plupart d’entre nous avons de grosses difficultés pour nous souvenir de notre dernier vaccin, et même pour aller faire quelques rappels nécessaires (comme par exemple le vaccin contre le Tétanos...), nos enfants eux sont soumis à une stricte régularité afin d’être protégés contre un large panel de maladies autrefois mortelles et contagieuses. Entre ceux qui sont obligatoires, les nouveaux venus contre la Covid-19 et les rappels, nos pauvres petits doivent souvent affronter courageusement la vision terrible d’une aiguille qui s’abat sur leur petit bras. Entre l’appréhension de la douleur et la petite poussée de fièvre qui survient le lendemain, certains développent même une véritable phobie envers ce geste médical où la seule vue d’une seringue peut provoquer un véritable bouleversement émotionnel.

Tout est dans l’attitude

Tout d’abord, il est recommandé de prévenir son enfant du rendez-vous médical qui l’attend. De lui expliquer pourquoi, et comment il va se dérouler. N’employez pas de termes négatifs, de mentions concernant la douleur probable. Ne présentez pas cela comme une punition. Expliquez-lui qu’il ressentira une légère sensation de piqûre, comme un pincement mais que c’est extrêmement bref et léger. Regardez des vidéos ensemble sur le sujet et n’hésitez pas à en rediscuter avec lui jusqu’au jour J. Ce dernier arrivé, vous ne devez pas hésiter à divertir votre petit bout pendant que le soignant pratique ce geste médical tant redouté. Stimulez son imagination, inventez une histoire tous les deux ou bien encore, demandez-lui de vous décrire ce qu’il ressent, tout en gardant une attitude calme et rassurante. Employez également la carte de l’humour pour dédramatiser. Tout est permis pour redonner le sourire !
Si votre enfant est très jeune, vous pouvez l’allaiter ou lui donner le biberon pendant que la vaccination.

Il y a aussi certaines mamans qui utilisent la magie pour rassurer leur enfant, et qui ont accepté de vous révéler leur secret : comme par exemple en glissant un glaçon dans une poche que l’enfant garde sur son bras durant le trajet, afin de créer une petite insensibilité cutanée et préparer mentalement l’enfant à son rendez-vous.
Une fois ce très court moment passé, pas question d’être avare en félicitations et en éclats de joie. Vous pouvez même récompenser votre enfant en vous offrant un petit moment rien que tous les deux pour aller déguster une gourmandise, emprunter un livre à la bibliothèque ou vous lancer dans une promenade au grand air.
Ainsi, pour le prochain vaccin, vous pourrez ensemble établir un programme spécial pour célébrer son courage et sa bravoure !

162547287499762.png

← Retour

Si vous souhaitez publier un commentaire sans vous identifier, vous le pouvez en cliquant dans le champ "Nom" ci-dessous, puis en cochant la case "Je préfère publier en tant qu’invité". Seuls un nom d’utilisateur et une adresse email vous seront alors demandés.

Tous les commentaires sont soumis à la modération de l’équipe d’administration du site.