Trop d’écrans : laissez-les s’ennuyer !

Trop d’écrans laissez-les s’ennuyer !

162133186183720.jpg

Je sais très bien que vous redoutez toutes et tous la question fatidique « Je mennuiiiie, qu’est-ce que je pourrais faiiiire ? ». Aïe. Les facilités de notre ère moderne tenteront immédiatement certains d’entre vous à lui prêter votre tablette ou votre smartphone afin de répondre au plus vite à ce besoin de votre chérubin et vous permettre au plus vite de poursuivre vos activités.

Dangereuse erreur ! Et je vais vous dire pourquoi.

Des effets sournois

Ils sont une source de plaisir, de curiosité, de divertissement, de couleurs, de sons... Et pourtant les écrans sont plus sournois qu’on ne le pense. Si de nombreux parents pensent bien faire et aider leurs enfants à stimuler leurs capacités intellectuelles grâce à des jeux « pensés et programmés » pour leur développement, des études se font de plus en plus pressantes pour tirer la sonnette d’alarme sur les effets réels des écrans sur les plus jeunes. En effet, l’ensemble des professionnels de la santé chez l’enfant : pédopsy, orthophonistes, pédiatres, infirmiers scolaires mais aussi des enseignants, des responsables de centres de loisirs sans oublier des parents eux-mêmes, établissent le même constat que celui qui avait été fait à une certaine époque pour la télévision : les tablettes et smartphones causent de sérieux troubles chez l’enfant lorsqu’elle devient son principal loisir.
Des comparatifs sont établis entre plusieurs enfants selon leur temps respectif passé devant un écran tactile, et les résultats sont sans appel.

Troubles de l’humeur, troubles de l’attention, troubles du langage, troubles du développement psychique et moteur, troubles de la sociabilisation...

162133277267436.jpg
Les dommages causés par cet accès facile au divertissement sont inquiétants. L’enfant n’a plus la possibilité d’acquérir certaines notions essentielles à sa vie future. De plus en plus d’enseignants s’inquiètent des difficultés de certains de leurs petits élèves à accomplir des tâches simples comme la maîtrise papier-crayon. La posture pour le bon maintien des outils, la forme de leurs tracés, ne pas déborder du dessin ou de la feuille... des limites qui sont inexistantes avec un écran où tout est coloré, lumineux et où les formes bougent dans d’infinies possibilités qui font que l’enfant est littéralement privé de ses capacités à imaginer. S’ennuyant très vite, il n’est plus capable de profiter d’un jouet sur une longue durée. Tout doit varier. Tout doit aller vite.
Également, sur un registre biologique, les effets néfastes ne sont pas en reste. Les cas d’obésité infantile explosent en raison de la sédentarité imposée par les écrans. Les enfants sont sujets de plus en plus jeunes à des problèmes de myopie. De plus, leurs capacités mémorielles et cognitives sont amoindries. Ils souffrent de troubles de l’humeur liée à un manque de sommeil causé, entre autres, par les lumières bleues. Cette fatigue accumulée provoque inévitablement des troubles du langage et une baisse de leurs défenses immunitaires.

Pourquoi l’ennui est important ?

Lorsqu’il s’ennuie, l’enfant apprend à prendre ses propres décisions. Bien entendu, vous devez avant tout lui expliquer qu’il lui faudra vous demander s’il lui est possible d’utiliser tel ou tel objet de la maison, si vous ne voulez pas retrouver vos murs enduits de maquillage, par exemple. Mais une fois cette notion discutée et assimilée, il pourra de lui-même développer son autonomie et sa créativité. Il saura tirer d’incroyable ressources d’un puits de possibilités encore plus profond que n’importe quelle application : son imagination.
L’ennui lui permettra de prêter attention à des petites choses du quotidien, des détails qu’il n’aurait jamais pu saisir s’il était trop occupé sur un écran. Il pourra en outre découvrir ses propres envies, ses goûts et inventer toute une histoire autour d’éléments de son choix. Créer son propre univers est capital chez un enfant. Il aura également la possibilité de partager ses trouvailles avec ses petits camarades, qui à leur tour contribueront à cette vaste construction. Très souvent, les enfants qui ont la possibilité de mettre en commun leurs univers émettent le besoin de passer à l’aspect pratique des choses, comme dessiner ensemble, construire une cabane dans le jardin, un château de draps et de coussins... Bref, de quoi leur permettre instinctivement d’utiliser leurs facultés cognitives et motrices.
N’hésitez pas à vous tenir à sa disposition, pour les guider, les aider mais veillez toujours à vous éloigner rapidement afin de les laisser en toute indépendance faire émerger leur propre univers.

Il n’est que trop conseillé d’aménager chaque semaine des plages horaires libres dans l’emploi du temps de votre enfant.

Si la question de l’ennui arrive jusqu’à vos oreilles, placez toute votre confiance en lui et prononcez cette phrase magique « Je suis sûr(e) que tu vas trouver quelque chose à faire », merveilleux sésame pour ouvrir la porte vers sa puissante imagination.

Enfin, gardez toujours en mémoire la règle des 4 pas. Bonne chance !

162133174795733.png

← Retour

Si vous souhaitez publier un commentaire sans vous identifier, vous le pouvez en cliquant dans le champ "Nom" ci-dessous, puis en cochant la case "Je préfère publier en tant qu’invité". Seuls un nom d’utilisateur et une adresse email vous seront alors demandés.

Tous les commentaires sont soumis à la modération de l’équipe d’administration du site.