Education positive : la technique des cinq bracelets

Education positive la technique des cinq bracelets

159316497452683.jpg

Combien de soirs êtes-vous allés vous coucher en repassant le fil de la journée dans votre esprit et en culpabilisant pour une réponse qui n’était pas constructive face à votre enfant ? Combien de fois avez-vous perdu ou manqué de patience et cédé à une parole brutale, une punition trop sévère ou pire, une fessée ?
Les enfants retiennent plus fortement, de manière plus prononcée dans le temps, les actes négatifs à leur encontre plutôt que les gestes et propos bienveillants.

A l’origine du concept

Ce fut le cas d’une maman américaine, « The Idealist Mom ». Un soir, alors qu’elle se précipitait pour s’occuper de son petit pour une urgence couche-culotte, elle se pris les pieds dans les chaussures de sa fille aînée et manqua de tomber. Très en colère, stressée par le besoin imminent de son tout petit, elle commença à crier pour faire venir la petite fille. Puis, voyant que celle-ci ne répondait pas à ses appels, se mis à hurler. La fillette arriva finalement, la regardant avec innocence sans comprendre la raison d’une telle colère. La maman la gronda pour les chaussures qui n’avaient pas été rangées. La petite demanda pardon, touchée par le ton vif de sa mère, qui n’accepta pas ses excuses et ajouta d’avantages de propos colériques accompagnées d’injonctions au rangement. L’enfant acquiesça et retourna dans sa chambre. La soirée repris son cours.
Une fois l’effervescence retombée, cette maman repensa à cet incident et ressenti une très vive honte. Un malaise très désagréable en revoyant dans sa mémoire le visage innocent de sa petite fille et son air attristé lorsque ses excuses furent balayées d’un revers.

Elle passa les jours suivants à se repasser le fil de toutes ces fois, nombreuses et communes à tous les parents au monde, où ses attitudes n’étaient pas appropriées face à une jeune enfant. Elle repensa à toutes ses lectures sur l’éducation positive. Et progressivement, le concept des élastiques fut mis en place.

Le principe

L’idée est simple : munissez-vous de 5 élastiques à cheveux ou 5 bracelets. Vous seul(e) si vous êtes parent solo, tous les deux pours les parents duos.
Portez-les au poignet droit. Chaque matin en vous apprêtant, enfilez ces bracelets. Et commencez votre journée. Au fil de son déroulement, sitôt que vous vous énervez ou manquez de patience envers votre enfant, vous passerez l’un des bracelets à votre poignet gauche. Pour le faire rebasculer à droite, il vous faudra avoir un acte ou une parole bienveillante envers votre enfant.
Progressivement, comme un leitmotiv, cet exercice vous permettra de mieux appréhender votre attitude en tant que parent, mais aussi en tant qu’être humain. Que partenaire dans votre relation de couple.

Si cette méthode n’est pas l’unique voie vers l’apaisement, elle est en tout cas un excellent outil pour jauger son niveau de stress, d’agacement et l’usure de sa patience. Il est fortement recommandé de consulter un thérapeute également, afin de travailler efficacement sur la confiance que l’on s’accorde en tant que parent. Trouver les ressources en soi pour progresser et ne plus céder à l’impulsivité face à son enfant. Voire même face à tout individu face à nous.

Rappelez-vous que plus une enfance se déroule simplement, moins l’enfant à de risques de développer des angoisses et des troubles émotionnels.


← Retour

Si vous souhaitez publier un commentaire sans vous identifier, vous le pouvez en cliquant dans le champ "Nom" ci-dessous, puis en cochant la case "Je préfère publier en tant qu’invité". Seuls un nom d’utilisateur et une adresse email vous seront alors demandés.

Tous les commentaires sont soumis à la modération de l’équipe d’administration du site.